Accueil Nouvelles Acquisitions Aidez nous Boutique À notre sujet
Le mystère des trois merveilles

Accueil  ...  Nouvelles et activités

Le mystère des trois merveilles

par Edith Pahlke

Les acquisitions effectuées pour les collections de Bibliothèque et Archives Canada supposent habituellement beaucoup de connaissance et de planification, et non l'anonymat et le mystère. Mais ce sont ces deux dernières particularités qui caractérisent trois petites merveilles - des livres sur la vie et les voyages dans le Nord - qui ont récemment été ajoutées à la collection de livres rares.

L'histoire des trois merveilles commence par une journée bien ordinaire dans une pièce d'un immeuble quelconque à Ottawa. C'est à cet endroit que les bénévoles des Amis de Bibliothèque et Archives Canada reçoivent les livres offerts pour les ventes de collectes de fonds, les trient, marquent leur prix et réemballent le tout pour l'entreposage jusqu'à une prochaine vente de livres. Cette pièce est entièrement couverte d'étagères remplies de volumes. Des livres de toutes sortes sont empilés sur des tables et sur le plancher. Quelque douze bénévoles travaillent ensemble un jour par semaine dans ce local exigu et affairé.

La majorité des livres offerts en dons sont des romans ou des ouvrages généraux de conditions et de dates variées. Certains, par contre, sont plus spéciaux et mis de côté pour être examinés plus tard. Parmi ceux-ci, on trouve des ouvrages canadiens qui sont évalués pour être ajoutés aux collections de Bibliothèque et Archives Canada. D'autres paraissent tout simplement plus fascinants. Les trois merveilles ont éveillé tout de suite la curiosité : ces petits livres étaient vieux et reliés de vrai cuir, foncé par le temps. Plus tard, nous avons appris qu'ils valaient aussi très cher.

En ce jour ordinaire, mais mémorable, les trois merveilles sont découvertes dans le fond d'une boîte de carton, sous d'autres dons sans particularité : trois petits livres (6 po sur 7 ½ po) reliés en cuir. Les pages de titre sont écrites en vieux caractères gothiques allemands, un des volumes a été publié en 1674 et les deux autres en 1675. Un mot ressort : « Gröhnland ». Gay Kerr, la première bénévole à découvrir et à manipuler les trois merveilles, possède l'instinct d'une marchande de livres rares d'expérience. Son sixième sens se met en éveil, mais elle ne peut lire l'allemand, je suis donc appelée pour poursuivre la recherche.

Quelle triple trouvaille! Les livres sont tous publiés à Hambourg par Johann Nauman(n)'s, un éditeur allemand célèbre du XVIIe siècle. Je me mets joyeusement au travail pour tenter de suivre la trace de ces vieux livres étranges, en me demandant quand et comment ils sont arrivés au Canada.

Le plus ancien (1674) est un compte rendu sur le Groenland, traduit par voies détournées à l'aide de deux récits encore plus âgés en islandais et en danois, puis traduit en français (et imprimé à Paris par Augustin Kürbe/Augustin Courbe en 1647) avant qu'un certain Heinrich Sivers le traduise en allemand. Il comprend cinq gravures, dont une carte. Après d'autres recherches, je découvre qu'Heinrich Sivers est entre autres le bibliothécaire de la cathédrale d'Hambourg. Hambourg, jadis et toujours ville portuaire célèbre, est intéressée par tout ce qui touche le Nord et possède à cette époque les écrits les plus récents sur l'Islande et le Groenland. Le nom « von der Mote den Wayer », version allemande de Vayer de la Mothe, figure en lettres majuscules arrondies sur la page de titre du livre de 1674. Vayer de la Mothe est membre de l'Académie française et tuteur de Louis XIV. C'est à lui qu'on envoie le texte français, il se charge de l'imprimer à Paris. Par contre, les deux plus vieux récits sur lesquels est basé ce livre remontent à Relations de l'Islande (publié en 1663) et à Relations de Groenland (1647) d'Isaac de la Peyrère (1596-1676).

Le deuxième livre (1675) contient de nombreux récits sur le Nord et sur les pays nordiques, particulièrement le Groenland, très connus au XVIIe siècle. Les comptes rendus ont apparemment été rassemblés par des amateurs du Nord et de contenu nordique, et sélectionnés dans les ouvrages provenant de la bibliothèque d'un certain D. Capel, P. P. Je n'ai pu trouver de référence sur D. Capel, mais un Rudolf Capell (1635-1684), professeur d'histoire et de grec, vivait à Hambourg à cette époque. Il possédait une bibliothèque et une collection bien garnies, et il est possible de présumer que sa bibliothèque contenait des ouvrages sur le Nord.

Le troisième de nos trésors (1675) pourrait aussi provenir de la bibliothèque de Rudolf Capell. Le livre s'intitule Herrn Martinière Neue Reise in die Nordischen Landschafften (Les nouveaux voyages d'Herr Martinière dans les terres septentrionales) et porte un long sous-titre décrivant les coutumes et les superstitions, ainsi que les maisons et les vêtements des Norvégiens, des Lapons, des Killopes, des Borodians, des Sibériens, des Samoyèdes, des Zemblians et des Islandais, en plus d'autres renseignements géographiques. Le texte est traduit de l'anglais à l'allemand par Johann Langen qui a aussi traduit des titres d'alchimie de l'italien au latin. Pierre Martin de La Martinière (1634-1690) est médecin et bon conteur, le récit de ses voyages est extraordinaire. Cependant, les dates de ses périples sont fortement contestées.

Maintenant, Bibliothèque et Archives Canada détient les précieux livres donnés par un inconnu aux Amis pour leur vente de livres. Les conservateurs de livres rares évaluent que chacun des volumes vaut 4000 $.

Mais beaucoup reste à découvrir au sujet de ces livres et sur la façon dont ils sont arrivés jusqu'à nous. Qui les a remis aux Amis? Comment et quand sont-ils arrivés au Canada? Nous avons un dernier indice : le timbre « Bibliotheca Cranziana » est apposé sur la page de titre d'un des livres, il désigne une bibliothèque collégiale peu connue de Hongrie, près de la ville de Debrecen. Les bibliothécaires de l'endroit ont-ils jeté le livre? Quelqu'un s'est-il emparé du livre à la bibliothèque par amour du sujet, ou pour l'ajouter aux deux autres livres?

Nous serions ravis d'obtenir des renseignements de toute personne en mesure de faire la lumière sur ce mystère.

    prochaine page prochaine page page précédente page précédente

Page 1 de 3





 

Carte du site Nouvelles

 

Politique de confidentialité - Carte du site - Conditions d’utilisation - Contactez-nous - Mediaforce